Fonctionnement d'une surjeteuse


 

Remarque : La recouvreuse fonctionne de la même manière sauf qu’il n’y a pas de couteau.
 

Surjeteuse : Les griffes d'entraînement
 

Le transport différentiel est possible grâce aux griffes d'entraînement.

Elles sont à choisir en fonction :
 

  • du tissu,
     
  • et de la couture désirée (tissu froncé, tendu...).
     

Les couteaux de la surjeteuse : 7 mm, 15 mm ou 30 mm
 

La surjeteuse est équipée de deux couteaux servant à couper le tissu.

Seul le couteau supérieur est mobile.

Il est possible de régler ces couteaux afin de définir la largeur du tissu, l'idéal étant de garder :
 

  • 30 mm pour les ourlets.
     
  • 15 mm pour les coutures classiques.
     
  • 7 mm pour toute autre couture de précision (ceinture...).
     

Le volant de la surjeteuse : comme pour la machine à coudre
 

Le volant a la même fonction que sur une machine à coudre.

Il permet de manipuler l'aiguille en la baissant puis en la relevant.
 

Les boucleurs
 

Ils sont souvent équipés d'enfileurs automatiques pour faciliter le passage des nombreux fils.

Chaque fil passera en effet par un support de guide-fil souvent identifié par des codes couleurs, avant de passer par un tenseur.
 

Porte-bobines de la surjeteuse
 

Les porte-bobines sont équipés d'anti vibreur.

Ils sont plus nombreux que sur une machine à coudre classique du fait de l'utilisation excessive de fil,
 

Des accessoires optionnels : Trouvez un pied adapté à votre ouvrage.
 

La plupart des surjeteuses proposent des accessoires qui, bien qu'optionnels, facilitent le travail et améliorent la qualité du produit fini.

Vous pouvez ainsi trouver dans le commerce (en magasin spécialisé ou sur Internet) les outils suivants :
 

  • le pied bordure ou pied élastique : ce pied est utile pour coudre notamment un ruban sur le bord d'un tissu extensible tel le jersey,
     
  • le pied passepoil : ce pied sert à coudre un passepoil, c'est-à-dire un cordon entouré de tissu servant à border un ouvrage, entre deux épaisseurs de tissus,
     
  • le pied pose perle : il sert à poser des perles ou des paillettes sur le bord d'un tissu,
     
  • le pied fronceur : ce pied sert à froncer le tissu, tout en le cousant.

 

Différents points avec la surjeteuse : les principaux
 

La surjeteuse propose différents points, la plupart très élastiques, parmi lesquels vous trouverez :
 

  • le surjet 4 fils, pour former notamment un surjet et deux piqûres parallèles ; ce point peut s'utiliser sur le jersey et le stretch,
     
  • le surjet 3 fils étroit (2,8 mm) se choisit lorsqu'on travaille un tissu fragile, qui s'effiloche facilement,
     
  • le surjet 3 fils large (5 mm) s'utilisera avec du tissu plus épais comme le lin,
     
  • le flatlock, qui est un point créé avec un fil supérieur qu'on garde très relâché, afin de préserver la souplesse du tissu :
    • utilisé souvent pour le tissu extensible de type jersey,
       
    • le dessous d'une couture flatlock présente des fils croisés, tandis que le dessus présente deux surpiqûres juxtaposées ou croisées,

       
  • l'ourlet roulotté, c'est-à-dire un ourlet pratiquement invisible fait au point de bourdon sur le bord extrême du tissu : s'utilise lorsqu'on travaille un tissu fin et fragile,
     
  • l'ourlet classique à trois fils repliés offre un ourlet de qualité professionnelle,
     
  • le pli cousu,
     
  • le surjet à plat : ce surjet de couture plate est possible grâce au système de transport différentiel et grâce au boucleur adapté à toute sorte de fils ; ce point s'utilise pour assembler deux tissus entre eux.

 

Recouvreuse : le point de recouvrement
 

La recouvreuse ne propose que le point de recouvrement ; elle ne peut ni coudre ni surfiler.

Elle travaille en faisant un double point sur l'endroit et un surjet sur l'envers :
 

  • point de recouvrement triple : travaillé avec 3 aiguilles et 4 fils,
     
  • points de recouvrement larges ou étroits : avec 2 aiguilles et 3 fils,
     
  • point de chaînette : avec une aiguille et 2 fils ; c'est le point idéal pour confectionner les ourlets fins.
     

Le point de décoration permet tout de même de faire de l'ornement de housses de coussin ou de linge de maison.
 

Les aiguilles de la surjeteuse et recouvreuse: selon le tissu surtout
 

Tout comme avec la machine à coudre, on choisit les aiguilles selon le travail à effectuer.

Il vous faudra parfois jusqu'à 3 aiguilles pour les surjeteuses à 5 fils.

Ces aiguilles sont choisies en fonction du tissu travaillé :
 

TYPE D'AIGUILLE

DESCRIPTION

TISSU POSSIBLE

TAILLE

STANDARD/UNIVERSELLE

Pointe normale

- Tissus naturels

- Tissus synthétique

- Chemise, robe, etc.

- Costumes, toile, drap, etc.

- Linge de table, manteau, etc.

- 60,70

- 70

- 70, 80

- 80, 90

- 90, 100

JERSEY

Pointe arrondie

- Jersey, Jersey fin,

- Lycra, Dorlastan

- 70

- 80, 90

MICROTEX

Pointe très fine

Tissus très fins : soie, microfibre

60-80

STRETCH

Pointe boule

- Tricot et rideaux

- Tricot grossier

- 75, 90

- 90

CUIR

Pointe triangle et cannelure

- Cuir et similicuir

- Cuir épais

- 80, 90

- 100

JEANS ET TISSUS FERMES

Pointe fine chromée

- Plastique et toile cirée

- Jeans, velours côtelé, denim

- Bleus de travail, jeans épais

- 90

- 90-110

- 100, 110

PATCHWORK

Pointe fine

Piqûres sur tissu rembourré

75, 90

 

 

Cet article a été ajouté à votre caddie :
xxxx xxxxx xxxxxxxxxxxxx xxxxx xxxxx