Pieds et cadres

Cliquez sur la ligne pour voir les détails...

Pieds machines à coudre

La liste des pieds de A à Z

Les machines à coudre sont équipées de pieds standard (ou pied-de-biche) standard, utilisable pour la plupart des points de couture. Cependant les pieds presseurs spéciaux et les guides de couture vous seront très utiles, voire indispensable selon les techniques envisagées.

Les pieds qui vous sont expliqués et remis en lien pour l’utilisation et vidéo de présentation ou d’utilisation sont ceux de la marque « Bernina », les autres marques proposent elles aussi ces accessoires.

Livre conseillé pour plus de détail et l’avoir à vos côtés pour tous vos ouvrages : Ma machine à coudre Techniques & décors (Wendy Gardiner & Lorna Knight)
 

Les pieds de base
 

Les machines à coudre modernes sont fournies avec plusieurs pieds presseurs, plus ou moins nombreux en fonction de leur marque, de leur modèle et de leur coût. Même les plus simples sont vendues avec un pied pour point droite et zigzag, un pied pour fermeture à glissière et un pied pour boutonnière. Beaucoup sont également livrées avec des pieds surjet et pour ourlet invisible. Ces derniers, avec les pieds ourleurs et ceux pour coudre les boutons, constituent les pieds de base. Ils permettent de piquer des coutures nettes, des surpiqûres décoratives, des ourlets invisibles ou très fins, de poser des fermetures à glissière, du passepoil, des perles ou des bordures et de coudre rapidement des boutons.
 

Pied pour point droit :

Ce pied sert à faire des coutures simples au point droit et s’emploie beaucoup avec les tissus très fins ou très épais. Outre les coutures d’assemblage, il est parfait pour coudre les surpiqûres, les pinces, etc. Sa semelle percée d’un petit trou maintient le tissu à plat autour de l’aiguille, ce qui évite des plis et de sauter des points.
Aspect et fonctionnement : Ce pied a deux branches et une semelle plate qui exerce une pression régulière et permet de faire avancer le tissu régulièrement sur les griffes d’entraînement lors des coutures au point droit, évite d’avancer le tissu sans à-coups. Il est percé d’un petit trou central destiné à laisser passer l’aiguille. Il est particulièrement utile pour piquer les tissus très légers comme la mousseline de soie, la soie ou le crêpe Georgette. Sans ce pied, ces tissus risqueraient de plisser ou d’être attirés vers le bas par les griffes d’entraînements.

 

Pied zigzag :

Le plus utilisé pour les travaux de couture courant. Il peut servir à piquer des points variés, du point droit à divers points décoratifs, sur des tissus de n’importe quelle épaisseur. Il est conçu pour piquer des points latéraux plus ou moins complexes, obliques ou horizontaux.
Aspect et fonctionnement : Ce pied peut être en métal ou en plastique transparent. Il est doté de deux branches régulièrement espacées qui appuient uniformément sur le tissu pour former des points réguliers. Le trou ovale destiné à recevoir l’aiguille permet à cette dernière d’effectuer des mouvements latéraux sans frapper le bord du pied et de régler la position de l’aiguille à gauche, à droite ou dans une position intermédiaire (en fonction des machines). La rainure gravée sous la semelle du pied l’aide à passer sur les coutures en relief composées de points denses, comme le point de bourdon…

 

Pied pour fermeture à glissière :

Ce pied sert principalement à poser les fermetures à glissière, mais est également utile pour coudre du passepoil ou une bordure décorative le long d’éléments volumineux.
Aspect et fonctionnement : Semelle étroite et tous ont une encoche de chaque côté. Le pied se fixe à gauche ou à droite du support du pied presseur, en fonction du bord à coudre. Les pieds pour fermetures à glissière sont aussi utiles pour coudre les bordures décoratives agrémentées de matériaux épais, car leurs encoches permettent de piquer juste à côté de ces derniers.

 

Pied pour boutonnière :

Les boutonnières sont de plus en plus faciles à placer à la machine à coudre, car la plupart des machines à coudre modernes offrent un ou plusieurs points de boutonnière, à employer avec un pied spécialisé. Certains pieds pour boutonnière ont même un emplacement dans lequel glisser un bouton pour calculer automatiquement la longueur de la boutonnière.
Aspect et fonctionnement : Premier pied boutonnière est en plastique blanc, et est doté d’une partie qui coulisse vers l’arrière, destinée à recevoir un bouton. Une fois le bouton en place, le pied est fixé sur la machine et la boutonnière est piquée automatiquement à la longueur voulue. Le second, a généralement deux branches régulièrement espacée et une semelle rainurée, qui lui permet d’avancer sur les points en relief des chenilles (côtés) des boutonnières.
Les boutonnières se piquent généralement en cinq étapes (bride d’arrêt de la 1ère extrémité, point de bourdon de la 1ère chenille, bride d’arrêt de la 2e extrémité, point de bourdon, puis point d’arrêt).

 

Aide d'avancement pour boutonnières :

L'aide d'avancement pour la couture des boutonnières facilite l'entraînement des tissus épais et souples. C'est un outil pratique permettant de coudre des boutonnières sur des tissus d'épaisseurs différentes ou situées sur les rebords du tissu.
Aspect et fonctionnement : Le pied ainsi obtenu est équipé d'une semelle particulièrement large. Les deux plaques latérales augmentent la surface générant l'entraînement et exercent une pression uniforme sur le tissu. Vous obtiendrez ainsi des boutonnières très nettes et des points réguliers sur des tissus délicats.

 

Guide couture, matelassage gradué :

L'aide d'avancement pour la couture des boutonnières facilite l'entraînement des tissus épais et souples. C'est un outil pratique permettant de coudre des boutonnières sur des tissus d'épaisseurs différentes ou situées sur les rebords du tissu.
Aspect et fonctionnement : Le guide avec graduation, positionné à droite ou à gauche de l'aiguille, vient vous seconder dans vos ouvrages courants ou complexes. Grâce à sa vis insérable au niveau de l'ouverture, le guide peut être fixé directement sur le pied-de-biche choisi. La graduation incrustée sur le guide est double : en centimètres et en pouces. Elle permet de piquer des coutures en lignes parallèles précises.

 

Pied pour coudre les boutons :

Ce pied spécialisé maintient le bouton en place pendant qu’il est cousu au point zigzag.
Aspect et fonctionnement : Ce pied est petit, rectangulaire, doté de 2 branches épaisses largement espacées. Coudre sur place (sans faire avancer le tissu et le bouton posé dessus) nécessite d’abaisser les griffes d’entraînement. Si vous employez une plaque élévatrice, glissez-la entre le bouton et le tissu, du côté de son extrémité fine pour les tissus légers et de son extrémité épaisse pour les tissus lourds. Une fois le bouton cousu, il suffira d’ôter la plaque élévatrice et d’enroule le fil sous le bouton pour le doter d’une tige.

 

Pied pour ourlet invisible :

Associé au point d’ourlet invisible, disponible sur la plupart des machines à coudre modernes, le pied pour ourlet invisible permet de piquer facilement des ourlets très discrets sur l’endroit du travail. 
Aspect et fonctionnement : Dotés d’un guide central en métal qui dépasse sur l’avant du pied et d’une semelle à rainures peu profondes. Certains, dépourvus de guide, ont une branche étroite et une branche large, dont le bord internet sert à suivre le pli de l’ourlet. L’ourlet est plié envers contre envers, puis replié en sens inverse à environ 6 à 13mm du bord coupé. Le tissu est placé sous le pied presseur, bord coupé vers la droite, en alignant le second pli sur le guide ou le bord internet de la branche droite du pied presseur. Le point d’ourlet invisible est composé de point zigzag séparé par plusieurs points droits. Les points droits se font sur le bord de couture et les points zigzag à cheval sur le pli du tissu. Le guide du pied presseur permet de suivre le pli pour piquer droit. Sur l’endroit du travail, la couture forme une ligne de petits points verticaux.

 

Pied ourleur :

Pied ourleur ou ourlet roulé, est aussi utile en confection que pour coudre des articles d’ameublement. Il permet de réaliser de petits ourlets doubles nets et réguliers en un seul passage et existe en différentes tailles, adaptées aux épaisseurs de tissu.
Aspect et fonctionnement : Est équipé à l’avant d’un cornet ourleur en spirale qui rabat le bord du tissu pendant la couture. Une rainure gravée sous sa semelle l’aide à glisser sans à-coups sur l’ourlet malgré l’épaisseur de ce dernier. Les petits ourlets se font en pliant deux fois le tissu à quelques millimètres du bord, de manière à placer son bord coupé dans l’ourlet. Lors d’une couture avec un pied ourleur, le bord du tissu est introduit dans la spirale située sur l’avant du pied, qui l’enroule sur lui-même de manière à former un ourlet double, puis ce dernier est piqué en passant sous le pied. La semelle rainurée du pied lui permet de passer facilement sur l’ourlet. La largeur du cornet ourleur et de la rainure de la semelle déterminent la hauteur de l’ourlet.

 

Pied surjet :

Ce pied est conçu pour piquer à cheval sur le bord du tissu afin de l’empêcher de s’effilocher. Il est pratique pour surfiler les morceaux des vêtements avant de les assembler, car il maintient le bord du tissu à plat et l’empêche de rouler ou de faire des plis. Lorsqu’il est utilisé avec un point de surfil, il permet d’obtenir le même effet qu’une surjeteuse (la surjeteuse sera plus simple d’utilisation et aura un point plus précis voir parfait !)
Aspect et fonctionnement : Tous les pieds surjets ne se ressemblent pas, bien qu’ils aient la même fonction. Ils peuvent avoir une ou deux branches, dont l’un est aligné avec le bord du tissu lors de la couture. Leur semelle est dotée d’une tige, d’une brosse ou d’un guide qui empêche l’étoffe de rouler et de faire des plis. Ce pied s’emploie avec un point zigzag, un point zigzag piqué ou un point de surfil. L’aguille pique alternativement de part et d’autre de la tige, de la brosse ou du guide.  

 

Les pieds pour étoffe et techniques spéciales
 

Maintenant que vous maîtrisez les pieds presseurs de base, il est temps d’aborder des techniques plus complexes. Ces pieds spécialisés conçus pour coudre des matériaux qui adhèrent aux pieds presseurs standards, qui glissent ou qui sont particulièrement épais comme le cuir, la soie ou la fourrure. Il explique comment aborder avec confiance ces matières splendides que les débutantes préfèrent souvent éviter. Vous y découvrirez entre autres comment coudre un jean et dissimuler des points en piquant sur une couture.
 

Pied roulant :

Ce pied est équipé d’un ou plusieurs rouleaux et/ou roulettes pour faciliter la piqûre des matériaux difficiles à entraîner avec un pied presseur standard, comme les tissus épais, le cuir, le daim, le vinyle et le jersey dont la surface peut « coller » à un pied standard. Il permet de faire avancer le travail régulièrement afin de former une ligne de points réguliers.
Aspect et fonctionnement : En plastique transparent ou en métal, avec une semelle équipée d’un ou plusieurs rouleaux et/ou roulettes qui l’aident à avancer sur le tissu. La surface irrégulière du ou des rouleaux du pied presseur accroche le tissu et le fait avancer en même temps que les griffes d’entraînement. Le résultat est une couture régulière, point de la même taille, sans ondulation ni étirement. Idéal pour les tissus extensibles qui risquent de se déformer avec un pied standard. Ce pied roule facilement sur le cuir, le daim et le vin. En revanche, les rouleaux texturés peuvent marquer le tissu et il est préférable un pied à roulettes lisses ou anti adhérant.

 

Pied double entraînement :

Le pied transporteur est conçu pour faire avancer régulièrement plusieurs couches de tissu. Il fonctionne conjointement avec les griffes d’entraînement et la plaque à aiguille pour entraîner les couches du dessus et du dessous au même rythme et éviter qu’elles ne glissent l’une sur l’autre. Il est recommandé pour assembler plusieurs couches de tissu, des matériaux extensibles et faire du matelassage.
Aspect et fonctionnement : Ce pied volumineux, composé de deux longues branches parallèles qui accrochent le tissu, d’un gros bloc à l’arrière et un levier latéral qui doit être placé sur le pince-aiguille pour contrôler le mouvement du pied lors de la piqûre. Le dessous du pied est cranté pour accrocher le tissu et le faire avancer. Placez le levier latéral du pied au-dessus (ou autour) du pince-aiguille et fixez le pied normalement, en l’emboîtant ou à l’aide d’une vis. Le pince-aiguille, qui monte et descend avec l’aiguille pendant la couture, va lever et abaisser le pied presseur en même temps. Le pied « marche » sur le tissu au lieu de glisser dessus, comme les autres pieds presseurs. Ce mouvement fait avancer les couches du dessus et du dessous au même rythme et les empêchent de glisser les unes sur les autres.

 

Pied dans la couture :

Ce pied patchwork ou pied de confection est utilisé pour matelasser un ouvrage ou coudre une ceinture. Le guide permet de piquer exactement sur une couture d’assemblage. Une fois la seconde couture terminée, les tissus se rapprochent et cachent complétement ses points.
Aspect et fonctionnement : Pied équipé d’un guide central sur l’avant et d’un petit trou à l’arrière pour que l’aiguille pique exactement à l’endroit voulu. Ce pied peut être en métal ou en plastique transparent. Ce pied est conçu pour piquer exactement à l’endroit où passe son guide. Que ce soit pour coudre la ceinture d’un pantalon ou pour matelasser un patchwork, il suffit de suivre une couture avec son guide central pour piquer dans le creux formé par cette dernière.

 

Pied patchwork :

Le pied pour patchwork est conçu pour les points droits et est parfait pour coudre avec des marges de couture d'une largeur de 3 ou 6mm.
Aspect et fonctionnement : Pour les patchworks ou autres ouvrages de précision, sa vaste surface de contact lui confère une adhérence optimale. Le pied pour patchwork est également équipé de trois repères latéraux placés à des intervalles identiques. Ceux-ci ont pour vocation de faciliter l'orientation, par exemple lors de l'insertion de pièces angulaires pour le patchwork.
Coudre en plaçant le bord du tissu au bord du pied-de-biche. Pour pivoter de 1/4" à partir de l’extrémité du tissu, arrêter de coudre avec l’aiguille dans le tissu, lorsque le bord du tissu atteint le premier repère rouge sur le pied.

 

Pied la couture rabattue :

Ce petit pied presseur facilite leur exécution et permet d’obtenir à chaque fois une finition parfaite.
Aspect et fonctionnement : Sa semelle est rainurée pour passer facilement sur la couture et garantit une surpiqûre nette, parfaitement placée et permet de passer sur les coutures rabattues sans être gêné par leur épaisseur. Il est doté d’une languette qui rabat le bord de couture supérieur pour le coudre sur les couches inférieures. Sur le dessus, des guides aident à aligner les bords des morceaux afin d’obtenir une couture rabattue parfaitement régulière et de surpiquer le tissu exactement à l’endroit voulu. Les morceaux sont d’abord assemblés au point droit, puis le travail est présent à plat, bord de couture dessus. Le bord de couture supérieur est introduit dans le pied presseur, qui le plie et le maintien en place pour la surpiqûre.

 

Les pieds pour bordures décoratives
 

Des pieds presseurs conçus pour décorer les bords des vêtements et des articles d’ameublement. En plus d’expliquer et présenter (suivant le lien) divers modèles destinés à faciliter le travail. Ces techniques vous aideront à souligner les contours d’un coussin, à personnaliser un haut sans manches, à froncer des mètres de tulle pour confectionner un voile de mariée ou à agrémenter de volants toutes sortes d’ouvrages. Certains pieds pour bordure sont un peu intimidants au premier abord, mais une fois que vous saurez les utiliser, la pose de volants, de biais et de passepoil n’aura plus de secret pour vous !
 

Pied fronceur :

Ce pied de forme simple sert à froncer un tissu, seul ou en le cousant sur un autre. Le tissu fronce lors de son passage sous l’aiguille et le pied presseur, ce qui évite d’avoir à coudre plusieurs longs fils de fronce, puis à tirer dessus pour former des plis réguliers.  
Aspect et fonctionnement : Ce pied est petit et trapu. Il est en métal dont l’avant forme une fente ouverte sur la gauche et fermée sur la droite. Sa partie arrière, surélevée, n’entre jamais en contact avec la plaque à aiguille. Pour froncer un morceau de tissu, placez son bord  sous le pied fronceur et piquez-le. La zone surélevée située à l’arrière du pied permet au tissu de former des fronces. Pour coudre un tissu froncé sur un tissu plat, glissez ce dernier dans la fente du pied fronceur, au-dessus du tissu à froncer, et piquez-les ensemble. Le tissu du dessous sera froncé et celui du dessus restera plat.

 

Pied fronceur-plisseur:

Ce pied permet des plis régulièrement espacés au bord du tissu. Il est idéal pour confectionner des articles d’ameublement et des vêtements. 
Aspect et fonctionnement : Ce pied est équipé sur l’avant d’un bras plat horizontal qui pousse le tissu sous l’aiguille pendant la couture. Une vis sert à régler la taille des plis et un levier de réglage permet de choisir le nombre de points qui les séparent. Mettez le tissu sous le pied fronceur-plisseur et réglez l’espacement des plis. Pendant la couture, le bras horizontal situé sur l’avant du pied pousse le tissu sous l’aiguille en formant des plis. L’ampleur de ses mouvements, et donc la taille des plis, se règle à l’aide d’une vis.

 

Pied pose biais :

Le biais est une bande de tissu pliée et posée à cheval sur le bord d’un tissu. Le pied pose biais facilite sa pose, car il permet de le coudre en une seule étape, en le piquant exactement à l’endroit voulu. Il fait également gagner beaucoup de temps en évitant les coutures à la main.  
Aspect et fonctionnement : Pied doté sur l’avant d’un grand cône fendu destiné à plier le biais. On trouve également des modèles réglables, susceptibles de recevoir des biais de différentes largeurs. Certains pieds sont équipés d’un guide ajustable articulé qui permet de piquer à l’endroit le plus approprié.
Le guide, conique ou non, situé sur l’avant du pied plie le biais et le place à cheval sur le bord du tissu introduit dans sa fente. Ce type de pied convient aussi bien aux biais plats qu’aux biais pliés. Sans pied spécial, la pose d’un biais se fait généralement en deux étapes, en piquant l’un des bords du biais en place, puis en plaçant le biais à cheval sur le bord du tissu et en repiquant dans la couture ou en cousant l’autre côté du biais à la main.

 

Pied pour élastique :

Ce pied est spécialement conçu pour coudre les élastiques directement sur le tissu. Il tend l’élastique uniformément et le guide sous l’aiguille afin d’obtenir une finition parfaitement régulière.   
Aspect et fonctionnement : Ces pieds sont volumineux, équipés d’une barre ou d’un disque de réglage de la tension à l’avant d’un rouleau conçu pour diriger l’élastique sous l’aiguille et d’augmenter ou réduire en fonction de l’effet souhaité. La plupart peuvent se régler pour piquer des élastiques de différentes largeurs. Le rouleau situé devant l’aiguille se règle en fonction de la largeur de l’élastique afin de la guider correctement sous l’aiguille.

 

Pied pour passepoil :

Ce pied permet de confectionner des bords passepoilés parfaits. Il est idéal pour créer une finition discrète au bord d’un sac de soirée ou une bordure plus marquée autour d’un coussin. Il convient aussi bien aux passepoils faits d’une ganse couverte d’un biais qu’aux cordons montés sur un galon.   
Aspect et fonctionnement : ce pied est petit, généralement en plastique transparent pour bien voir l’endroit où pique l’aiguille. Sa semelle présente une profonde rainure qui lui permet de glisser sur la ganse du passepoil et il est percé d’un petit trou pour piquer au point droit ou d’un trou adapté au point zigzag. Ce pied guide le passepoil pour permettre à l’aiguille de piquer très près de son bourrelet afin de le placer juste au bord de l’ouvrage. Le résultat forme un bord net, parfait pour souligner la forme d’un col, d’un coussin, d’un sac, etc.

 

Les pieds pour couture décoratives
 

Des pieds presseurs et des techniques destinés à embellir les bords ou la surface du tissu. Embellir une housse de coussin et, de manière générale, transformer un objet ordinaire en création originale. Les pieds presseurs ici permettent de coudre des articles aussi variés que des galons, des rangées de perles ou des motifs en appliqué, de réaliser des nervures soignées, de broder en piqué libre ou encore de coudre ou broder des cercles parfaits. Toutes ces techniques sont faciles à maîtriser, à condition d’avoir le pied presseur approprié.
 

Pied satin, application ouvert / fermé :

Ce pied est doté de branches écartés afin d’offrir une bonne visibilité de la zone à coudre et de réaliser des coutures de précision, que vous suiviez un bord ou une ligne de couture. Il est parfait pour finir les motifs en appliqué et faire des coutures décoratives.     
Aspect et fonctionnement : Ce pied existe en métal et en plastique transparent. Il est doté de 2 longues branches largement espacées pour bien voir le tissu situé devant l’aiguille. Sa semelle présente une rainure qui lui permet de passer sans problème sur les coutures décoratives épaisses. Le pied ouvert maintient le tissu à plat de chaque côté de l’aiguille sans couvrir la partie située juste devant elle, ce qui permet de voir précisément l’endroit où elle pénètre dans le tissu.

 

Pied pour repriser/broder :

Ce pied permet de broder, repriser et matelasser en piqué libre.   
Aspect et fonctionnement : Ce pied est long et fin, souvent doté d’un ressort, et se visse généralement sur la tige du pied presseur au lieu de s’encliqueter. L’aiguille est protégée par un anneau, un pied ouvert et un rebord, généralement en plastique transparent ou très petit pour offrir une bonne visibilité. Ce pied flotte généralement au-dessus du tissu, même quand il est abaissé. Il s’enclenche quand l’aiguille perce le tissu afin de laisser le fil former un point, puis relâche la tension du fil quand l’aiguille remonte, ce qui permet de déplacer le tissu pour le faire le point suivant.

 

Pied à floches et à franges :

A l’ origine, ce pied a été conçu pour coudre rapidement au point fil floche, au point bouclette. Il s’emploie avec un point oblique, comme le point zigzag, en piquant des points lâches.   
Aspect et fonctionnement : Le pied à floches et à franges est doté d’une barre centrale en métal qui se trouve sous les points lors de leur formation et les écarte du tissu pour former des boucles. Le trou destiné à recevoir l’aiguille est assez large pour piquer des points obliques. Retirez toujours le travail en allant d’avant en arrière pour éviter que la barre situé sur l’avant du pied ne se prenne dans les points.
Lorsqu’un point zigzag est sélectionné, l’aiguille pique alternativement à gauche et à droite de la barre située sur l’avant du pied avant de former des points lâches en écartant le fil du tissu. Outre la réalisation de floches, ce pied permet de modifier la texture du tissu en créant des franges, des motifs en boucles et des bandes ajourées. Régler la tension du fil sur 0 augmente la taille des boucles et empêche le tissu de faire des plis.

 

Pied pour bordure :

Il existe différents types de pieds pour bordure, mais quels que soient leurs noms (pieds pour bordure étroite, pour surpiqûre près du bord, etc…), ils servent tous à piquer régulièrement près du bord du tissu ou à assembler les bords placés côte à côte.   
Aspect et fonctionnement : Les pieds pour bordure se divisent en deux catégories. Les premiers ont sur les branches des lignes de guidage situées à 3 et 6mm de l’aiguille qui aident à tourner exactement à l’endroit voulu aux angles. Le bord droit de ce type de pied est également situé à 6mm de la position centrale de l’aiguille, ce qui permet de piquer facilement à cette distance du bord. Certains modèles ont un guide en métal du côté droit, qui facilite encore le travail. L’autre catégorie de pieds pour bordure a sous la semelle un guide central vertical en métal qui se place contre le bord du tissu.

 

Pied pour nervures :

Ce pied est conçu pour piquer rapidement des nervures. Il s’emploi avec une aiguille double et sert généralement à agrémenter des ouvrages « à l’ancienne », comme les robes de baptême, de linge de lit et les chemises classiques.   
Aspect et fonctionnement : L’avant du pied est percé d’un petit trou qui permet de piquer au point droit et sa semelle est gravée de rainures. Il existe des pieds 3, 5, 7 ou 9 nervures, conçus pour piquer des rangées de nervures régulièrement espacées sur des tissus d’épaisseurs variées. Ce pied s’emploie avec une aiguille double et deux fils supérieurs. Les aiguilles piquent de part et d’autre de la rainure centrale du pied pendant que le fil de la canette va de l’une à l’autre sous le travail en tirant légèrement sur le tissu situé dans la rainure afin de former une nervure. Quand la première nervure est finie, l’aiguille se glisse dans la rainure adjacente pour piquer la nervure suivante. Cette technique permet de piquer des rangées de nervures régulièrement espacées.

 

Pied pour cordonnet :

Les pieds pour cordonnet servent à coudre des cordons ou des fils sur le tissu en les espaçant régulièrement. En fonction des modèles, ils peuvent permettre de coucher jusqu’à sept cordons ou fils à la fois.   
Aspect et fonctionnement : L’avant des pieds pour cordonnet est percé de 1, 3, 5 ou 7 trous ou doté d’un guide métallique rainuré destiné à recevoir les cordons ou les fils à coucher sur le tissu. Le trou où passe l’aiguille est assez large pour piquer des points décoratifs et la semelle du pied est rainurée pour glisser facilement sur le ou les cordons ou fils couchés. Si le pied est percé de trous, introduisez les cordons (ou les fils) à coucher dedans en allant de haut en bas et d’avant en arrière, puis tirez sur leurs extrémités à l’arrière du pied presseur. Ce type de pied peut être percé de 3, 5 ou 7 trous et permet donc de coucher jusqu’à sept cordons (ou fils) à la fois. Si vous n’utilisez pas tous les trous, n’employez que ses trous centraux. Si le pied est doté d’un guide en métal, placez les fils dans ses rainures, puis faites-les passer sous le pied presseur à travers le trou de l’aiguille. Pour coucher un seul fil, n’employez que la rainure centrale.

 

Pied pour perles et rubans :

Les rubans en tissu, de perles ou de sequins et les cordons épais peuvent littéralement métamorphoser un ouvrage. Les pieds conçus pour les coudre sur le tissu sont dotés d’une rainure qui leur permet de glisser sur les articles épais, ou d’une fente destinée à guider les articles plats.
Aspect et fonctionnement : Les pieds pour perles sont courts, trapus, avec une rainure profonde sous la semelle. Les pieds pour galons, rubans et rubans de sequins ont une fente sur l’avant dans laquelle introduire le galon ou le ruban.
Les perles se placent dans la rainure du pied. Les modèles à petites rainures conviennent aux perles de petit diamètre, jusqu’à 2mm, alors que ceux à grande rainure peuvent servir à coudre des perles de 2,5 à 4mm de diamètre. Les perles sont cousues sur le tissu au point zigzag, en piquant de part et d’autre de la rangée de perles. Les galons, les rubans et les rubans de sequins sont introduits dans la fente située à l’avant du pied pour ruban, puis passent sous le pied et ressortent derrière. Le galon ou le ruban est cousu au point zigzag ou à l’aide d’un point décoratif. La largeur de la fente du pied presseur doit être adaptée à celle du galon ou du ruban.

 

Pied fleur ou flower stitcher :

Cet accessoire fantastique s’adapte à toutes sortes de machines et sert à broder des cercles de différents diamètres. Il s’emploie en abaissant les griffes d’entraînement, avec un point large comme le point zigzag piqué ou le point d’ourlet invisible.
Aspect et fonctionnement : Ce pied est composé d’un disque cranté et d’un bras qui se place au-dessus du pince-aiguille. Il est relié à un mécanisme à ressort qui se déplace le long des crans au fur et à mesure que l’aiguille monte et descend. Il se fixe directement à la barre à aiguille, en enlevant le support du pied presseur. À l’intérieur du disque se trouve une tige articulée maintenue par une vis qui se déplace vers la gauche ou la droite pour régler la taille des cercles.
Pour piquer des cercles concentriques, sélectionnez un point zigzag simple ou piqué, puis placez la tige centrale en direction du + et piquez le cercle le plus grand. Levez l’aiguille et le pied presseur, desserrez la vis située en haut du mécanisme et amenez la tige centrale en direction du -. Abaissez le pied presseur, serrez la vis et piquez le cercle interne.

 

Pied pour perles et rubans :

Les rubans en tissu, de perles ou de sequins et les cordons épais peuvent littéralement métamorphoser un ouvrage. Les pieds conçus pour les coudre sur le tissu sont dotés d’une rainure qui leur permet de glisser sur les articles épais, ou d’une fente destinée à guider les articles plats.
Aspect et fonctionnement : Les pieds pour perles sont courts, trapus, avec une rainure profonde sous la semelle. Les pieds pour galons, rubans et rubans de sequins ont une fente sur l’avant dans laquelle introduire le galon ou le ruban.
Les perles se placent dans la rainure du pied. Les modèles à petites rainures conviennent aux perles de petit diamètre, jusqu’à 2mm, alors que ceux à grande rainure peuvent servir à coudre des perles de 2,5 à 4mm de diamètre. Les perles sont cousues sur le tissu au point zigzag, en piquant de part et d’autre de la rangée de perles. Les galons, les rubans et les rubans de sequins sont introduits dans la fente située à l’avant du pied pour ruban, puis passent sous le pied et ressortent derrière. Le galon ou le ruban est cousu au point zigzag ou à l’aide d’un point décoratif. La largeur de la fente du pied presseur doit être adaptée à celle du galon ou du ruban. 

Pieds recouvreuses

La liste des pieds de A à Z

Les recouvreuses sont équipées de un pied standard (ou pied-de-biche) standard, utilisable pour la plupart des points de recouvrement. Cependant les pieds presseurs spéciaux et les guides de couture vous seront très utiles, voire indispensable selon les techniques envisagées.

Les pieds qui vous sont expliqués et remis en lien pour l’utilisation et sont ceux de la marque « Janome », les autres marques proposent elles aussi ces accessoires.

Livre recommandé pour plus de détails et l’avoir à vos côtés pour tous vos ouvrages : Guide de couture à la surjeteuse et à la recouvreuse (Christelle Beneytout – Sandra Guernier)
 

Les pieds de base
 

Biaiseur pour pose de biais :

Le guide pour biais s’emploi pour donner une finition des bords de tissus stretch par exemple.
Le guide plie la bande de tissu que vous désirez employer comme biais autour du tissu pour le finir.
Il vous permet de réaliser des encolures parfaitement finies avec un biais et permet de finir n’importe quel bord avec un biais.

Guide ourleur plat couvert grand :

Le guide pour ourlet plie d’une façon régulière la largeur de votre ourlet, selon votre choix. Ce guide facilite la confection des ourlets dans toutes sortes de vêtement. Pendant que vous faites votre ourlet par exemple dans des pièces fermées tel que les manchettes, un levier de déverrouillage vous permet de libérer le guide de tel façon que quand vous arrivez à la fin de votre ourlet de libérer le tissu et de l’enlever facilement de sous le pied.

Guide pose élastique étroit inférieur :

Le guide pour élastique est très utile pour façonner des vêtements d’enfant et des sous-vêtements, par exemple si vous voulez fixer un élastique à la taille, aux manchettes ou en bas des pantalons. La grande surface de travail de votre CoverPro vous permet d’ajouter un élastique même au milieu d’un vêtement.

Guide tissus couture réglable ajustable :

Les bords du linge de table ou des housses d'oreillers sont difficiles à réaliser ? Ce guide vous permet d'attacher un bord courbe à un bord droit....
Le guide tissu se fixe très aisément au niveau du trou du pied-de-biche ou d'un support suivant la machine à l'aide d'une vis. Le guide tissu rend la piqûre de couture à écarts constants très facile. Vous pourrez donc réaliser des bords et des ourlets précis et réguliers sur des ouvrages de couture complexes.

Pied avec guide au milieu :

Le pied avec guide au milieu s’emploi pour la couture en ligne dans le centre d’un point couvert deux ou trois fils.
Vous pouvez également employer ce pied pour coudre simultanément de chaque côté d’une couture.
Ce pied s’emploi surtout pour des vêtements de sport, pour des coutures qui sont fortement mise sous tension ou pour donner un effet décoratif aux coutures ou ourlets.

Pied cover transparent ourlet couvert :

Le pied transparent vous donne une meilleure vue sur votre travail que vous réalisez. Ce pied s’emploi surtout pour les points décoratifs et peut s’employer également en combinaison avec des autres accessoires de la CoverPro tel que le guide pour ourlet, pour que la fin de votre ourlet correspond exactement avec le point de départ pour une finition parfaite. Des marques utiles à l’avant du pied correspondent avec la place des aiguilles pour un placement parfait.

Pieds surjeteuses

La liste des pieds de A à Z

Les surjeteuses sont équipées de un pied standard (ou pied-de-biche) standard, utilisable pour la plupart des points de surjet. Cependant les pieds presseurs spéciaux et les guides de couture vous seront très utiles, voire indispensable selon les techniques envisagées.

Les pieds qui vous sont expliqués et remis en lien pour l’utilisation et vidéo de présentation ou d’utilisation sont ceux de la marque « Bernina », les autres marques proposent elles aussi ces accessoires.


Livre recommandé pour plus de détails et l’avoir à vos côtés pour tous vos ouvrages : Guide de couture à la surjeteuse et à la recouvreuse (Christelle Beneytout – Sandra Guernier)
 

Les pieds de base
 

Guide tissu couture :

Les bords du linge de table ou des housses d'oreillers sont difficiles à réaliser ? Ce guide vous permet d'attacher un bord courbe à un bord droit en utilisant un programme de Surfil 4 fils.
Le guide tissu se fixe très aisément au niveau du trou du pied-de-biche ou d'un support suivant la machine à l'aide d'une vis. Le guide tissu rend la piqûre de couture à écarts constants très facile. Vous pourrez donc réaliser des bords et des ourlets précis et réguliers sur des ouvrages de couture complexes.

Pied cordonnet, ganseur, fil de pêche :

Le pied passepoil peut être utilisé pour des cordonnets ou d'autres fils fins pour renforcer les bords de tissus, nappes ou autres articles de décoration pour la maison. Du fil nylon peut également être utilisé pour créer des volants sur les tissus légers.
Ce pied est utilisé pour coudre des fils (cordonnets, gouttières en nylon). Ceci crée un ourlet ondulé ou renforcé (par ex. pour les robes de mariées ou la pose de volants).
Avec l’ourlet roulé vous pouvez également employer le pied à corde. Ce pied à corde est idéal pour la confection des robes de mariées et des vêtements de soirée et vous donne la possibilité de travailler avec un fil de pêche en vous donnant un bord roulé renforcé et flexible avec un résultat parfait.

Pied pour fermeture à glissière :

Ce pied sert principalement à poser les fermetures à glissière, mais est également utile pour coudre du passepoil ou une bordure décorative le long d’éléments volumineux.
Aspect et fonctionnement : Semelle étroite et tous ont une encoche de chaque côté. Le pied se fixe à gauche ou à droite du support du pied presseur, en fonction du bord à coudre. Les pieds pour fermetures à glissière sont aussi utiles pour coudre les bordures décoratives agrémentées de matériaux épais, car leurs encoches permettent de piquer juste à côté de ces derniers.

Pied élastique :

Le pied pour élastique permet de coudre des bandes élastiques de différentes largeurs et avec une extension homogène. De plus, ce pied dispose d'une entrée spéciale, à l'aide de laquelle on peut travailler sans problème un serger croisé ou un fil de pêche comme stabilisateur de couture.
Le pied pour la couture d'élastique est un outil pratique pour réaliser des ouvrages de couture intégrant des élastiques. Vous pouvez utiliser des élastiques d'une largeur de 5 à 12mm. La roulette spéciale du pied pour la couture d'élastique permet d'étirer l'élastique de façon homogène.

Pied fronceur :

Le pied fronceur est prévu pour l'assemblage de deux tissus. Le tissu du dessous étant alors froncé selon un rapport 2 :1.
L'effet de froncement s'accentue à mesure que l'entrainement (différentiel) et la longueur du point augmentent.
Le pied fronceur est idéal pour froncer une seule épaisseur de tissu ou froncer et coudre simultanément deux épaisseurs de tissu (l'épaisseur de tissu du dessous sera froncée et  celle du dessus restera lisse). Convient aux tissus fins et d'épaisseur moyenne.
Le fronceur permet de garnir le tissu d'un ruché décoratif rapidement et facilement. Sa particularité : le tissu froncé peut être piqué sur le tissu plat durant la même opération. C'est un gain de temps bienvenu. Le tissu à froncer est placé sous le guide fronceur, celui qui restera plat se trouvant sur le dessus.

Pied ourlet invisible, pose dentelle :

Le pied pour ourlets invisibles permet de coudre des ourlets invisibles sur les étoffes lourdes et mi-lourds. Si vous devez travailler des tissus très légers, ce pied n'est pas conseillé.
Ce pied permet la réalisation de poignets sur les tissus tissés et d’ourlets avec une couture invisible.
Le pied pour points invisibles est l'outil spécifiquement conçu pour confectionner des ourlets invisibles. Son guide latéral réglable facilite la couture d’ourlets précis et droits. Durant la même opération, le pied pour points invisibles surfile les rebords. La confection de votre ouvrage est nette et rapide. Les caractéristiques spécifiques du pied pour points invisibles le rendent idéal pour réaliser de superbes ourlets invisibles sur vos textiles d'intérieur et vos vêtements.

Pied passepoil :

Ce pied dispose d'une rainure de guidage spécialement prévue pour poser les passepoils. Le ruban de passepoil peut être guidé avec précision grâce à cette rainure. On peut ainsi coudre, de manière professionnelle, le ruban de passepoil entre deux épaisseurs de tissu.
Le pied pour passepoil idéal pour vos ouvrages créatifs. Il vous permet de réaliser rapidement et facilement, sur les tissus les plus variés, des décorations élaborées. Vous pouvez ainsi transformer quelconque vêtement attirant tous les regards. Le pied-de-biche est aussi parfait pour créer et appliquer des passepoils de grande qualité.
La rainure sous la semelle du pied et le guide latéral saisissent les cordons de telle façon qu'ils puissent être piqués sur le tissu facilement et sans glisser. Ou cousez des housses de coussin haut de gamme qui attireront tous les regards!
Le passepoilage crée des finitions professionnelles et confère résistance et durabilité aux rideaux, aux coussins ainsi qu'à certains vêtements. La glissière du pied pour passepoilage maintient fermement le passepoil en place afin que celui-ci ne se déplace que sous le pied pour créer un ourlet propre.

Pied pose perles, paillettes :

Ce pied spécial permet de poser des bandes perlées, des paillettes montées sur des bandes strass, de ficelles ou cordonnets décoratifs. Ces opérations s’effectuent avec une seule aiguille.
Le pied pour perles guide en douceur les perles et strass à travers un canal situé sur le pied pour en faciliter l'application sur des vêtements ou des compositions.
Le pied pour perles et paillettes est multifonctionnel et idéal pour vos ouvrages créatifs. Il vous permet de réaliser rapidement et facilement, sur les tissus les plus variés, des décorations élaborées intégrant paillettes et perles. Vous pouvez ainsi transformer un haut quelconque en un vêtement attirant tous les regards.

Pied ruban à roulette :

Ce pied pour biais avec roulette (roue) est très utile pour façonner des vêtements en tricot ou en stretch. La roulette guide le cordon de renforcement pendant les coutures d’épaule pour empêcher qu’elles gondolent.

Les pieds spéciaux (Machines surjeteuses et recouvreuses)

Pied bretelle, passe ceinture, bride :

Réalisez des passants de ceinture ou des bretelles avec cet accessoire vous êtes sûr d'obtenir le résultat parfait avec le point de recouvrement.
Avec le pied ou guide confection bride et passant de ceinture, créez facilement des brides et des passants de ceinture avec un point de recouvrement. Placez simplement une bande de biais dans le pied et elle sera automatiquement pliée et cousue.
Les passes-ceinture employés dans l’industrie et le ruban décoratif se trouvant dans l’habillement, vous pouvez l’appliquer sur vos propres projets avec ce pied ou guide spécial. Employez un point couvert large 2 aiguilles ou un point couvert plus résistant ou décoratif avec le point couvert 3 aiguilles. Les possibilités sont infinies, laissez courir votre créativité tout simplement.

Pied chaînette :

Le pied pour points de chaînette permet de coudre des morceaux de tissus individuellement en utilisant un point de chaînette très raffiné. L'aiguille pique pour cela à droite et à gauche de la ligne prévue en formant une boucle. Une fois achevée, la couture ressemble à une chaîne.
Le pied-de-biche glisse avec précaution sur la couture obtenue et offre ainsi une visibilité optimale sur la zone de travail. Le tissu peut être orienté avec précision et son avancement n'est pas entravé. C'est tellement simple que travailler ainsi est un vrai plaisir ! Le point de chaînette n'a pas uniquement un effet très décoratif, il est aussi particulièrement élastique, garantissant une longue durée de vie à la couture.
C'est aussi un magnifique élément décoratif qui ne manquera pas d'attirer l'œil! Profitez-vous aussi des atouts de ce pied pour points de chaînette très pratique, et décorez vos dessus de lit et vos housses de coussin de magnifiques ornements!

Pied pour couture de bande :

Le pied pour couture de bande de renfort est utilisé pour appliquer des bandes afin d‘éviter que les coutures se déforment. Il est particulièrement utilisé pour stabiliser les coutures d‘épaule. Avec ce pied, vous pouvez renforcer et construire des bandes de couture en une seule étape.

Guide pied point faux jour :

Les techniques faux jours ressemble à de la fine dentelle qui s’applique sous et entre deux morceaux de tissu. Ce guide tient les deux morceaux de tissu séparés à distance égale. Pour un résultat encore plus décoratif vous pouvez utiliser un fil de garniture.

Guide pied rabatteur, couture rabattue :

Des coutures rabattues solides pour coudre les jeans et les T-shirts avec ce guide. Attaché à la machine il guide le tissu en le pliant. Le pied réducteur permet de piquer avec précision des coutures rabattues et plates sur des tissus légers à mi-lourds.
La patte angulaire à droite du pied sert à guider les bords rabattus pour les vêtements de sport, les jeans et les chemises hommes. Une petite pelle placée sur la partie gauche de la pointe du pied permet au pied réducteur.
Ce pied polyvalent est aussi adapté à la couture de vêtements réversibles……

Guide pose dentelle, ruban application :

Efficient et malin, ce guide plie parfaitement une largeur de 6mm. En même temps que de réaliser l’ourlet vous pourriez fixer une dentelle ou un ruban.

Pied pour couture ouverte :

Ce pied transparent à sillon peu profond est prévu pour le bord du tissu. À utiliser avec le guide pour couture ouverte - qui permet de guider la couture dans le sillon.

Pied pose biais, bordeur simple, double :

Ce guide ou pied crée une idée de biais. Réalisez un ourlet à des bords bruts sans mesurer, sans épingles ou sans repassage. Le guide peut également s’employer pour fixer un biais tout fait.

Cet article a été ajouté à votre caddie :
xxxx xxxxx xxxxxxxxxxxxx xxxxx xxxxx