Dates de fermeture annuelle : Samedi 21 juillet & du 30 juillet au 15 août 2018 inclus.
 

Les commandes passées jusqu'au 26 juillet à 23h59 seront expédiées.

Glossaire


Glossaire de la couture

CCouper en biais : Il s'agit de couper à 45° par rapport au fil de trame. On coupe en biais les pièces nécessitant de la souplesse.

Cranter : Avec la pointe des ciseaux, pratiquer de petites entailles, simples ou en V, sur le bord du tissu, dans les marges de couture. On fait cela généralement dans le cas de coutures en ligne courbes (concaves ou convexes). Cela permet de donner une plus jolie finition aux coutures une fois retournées sur l'endroit (les tissus ne vont pas se froncer).



DDroit fil : C'est le sens de la lisière. On coupe le tissu dans le droit fil pour éviter qu'il ne se déforme. 

Découd-vite, découseur : Instrument utilisé pour découdre facilement et rapidement.

Doublure : Tissu léger qui sert à dissimuler les détails de confection (coutures, pinces, etc.) à l'intérieur d'un vêtement.



EEmmanchure : Ouverture d'un vêtement à laquelle on adapte des manches.

Emporte-pièce : Instrument servant à découper des trous dans le tissu.

Encolure : C’est l’ouverture en haut du vêtement qui permet de passer sa tête

Endroit contre endroit : Ce terme est très utilisé dans les explications de couture. Il signifie que l'on pose les tissus à coudre l'un sur l'autre, en les ajustant, le côté imprimé de l'un se trouvant face au côté imprimé de l'autre. Ainsi, après couture, lorsqu'on retournera les tissus, la couture se retrouvera sur l'envers.

Entoilage : C'est donner de la rigidité à une pièce en la doublant avec une toile raide, une étoffe ou en fixant un morceau de toile thermocollante. Il peut assurer chaleur et isolation. Se pose avant la doublure.



FFroncer : C'est former des petits plis réguliers en passant un ou deux fils dans le tissu. En tirant sur ces fils cela va créer des fronces au tissu.




GGalon : Sorte de ruban tissé que l'on utilise comme passementerie pour ganser ou décorer certains ouvrages.




LLisière : Bord qui évite au tissu de se déchirer. Elle peut être d'une matière ou d'une couleur différente.




MMarge de couture (ou valeur de couture) : Pour tous les ouvrages, il est ajouté à chaque longueur assemblée à une autre une petite marge, en général de 0,5 cm ou 1 cm, pour la couture. 
Cela correspond à la partie entre la couture et le bord brut du tissu.

Métrage : Longueur de tissu nécessaire à la réalisation d'un projet.

Monogramme : Initiales brodées ou appliquées.



OŒillet : Petit trou pratiqué dans du tissu, brodé au point de boutonnière.

Ourlet : Repli cousu au bord d'une étoffe.

Ouvrir une couture : Séparer les marges d’une couture à l’aide du fer en les aplatissant d’une part et d’autres de celle-ci.



PParementure : Rabat intérieur dans le même tissu que le vêtement, qui double le bord de celui-ci. Il double le revers d'un col ou d'une patte de boutonnage.

Patte de boutonnage : Bande de tissu placée en double épaisseur et sur laquelle sont brodées les brides ou les boutonnières.

Passepoil : C'est un cordon fin recouvert d'un ruban ou d'un biais et que l'on utilise pour border certaines coutures. On en voit sur des coussins, des poches, ou entre l'empiècement et les devants ou dos de certains vêtements par exemple.

Pince : Pli cousu sur l'envers du tissu et destiné à réduire l'ampleur d'une pièce tout en formant du volume.



RRabat : Bande de tissu qui recouvre l'ouverture d'une poche de veste ou de pantalon (poche à rabat) ou d'une pochette. Il peut être cousu séparément ou fait d'un seul tenant.

Renforcer : Piquer à petits points le long de la ligne de couture.



SSurfiler : Petit trou pratiqué dans du tissu, brodé au point de boutonnière.

Surjet : Repli cousu au bord d'une étoffe.

Smocks : Séparer les marges d’une couture à l’aide du fer en les aplatissant d’une part et d’autres de celle-ci.

Surpiqûre : En couture une surpiqûre correspond à un rang simple de points droits réalisés sur l'endroit d'un vêtement près d'un bord terminé afin de donner une finition nette et décorative. Cette surpiqûre peut se faire avec un fil contrasté.


BBâti pour machine : Meuble qui accueille la machine, à la hauteur du bras libre

Bras libre : Le mode bras libre permet de coudre plus facilement des ouvrages tubulaires tels que les bas de pantalon, les manches… Dans la plupart des machines, il faut retirer le coffre d'accessoires.

Boîtier : Pièce en métal qui accueille la canette

Bobinoir, dévidoir : Cette pièce sert à bobiner le fil sur la canette.



CCanette : Petite bobine de fil qui se place à l'intérieur d'un boîtier placé en dessous de la plaque à aiguille de la machine à coudre, pièce sur laquelle est enroulé le fil inférieur

Crochet : Pièce métal accueillant l’embase ou le boîtier



EEmbase : Pièce noire en plastique qui accueille la canette.



PPied de biche, Pied Presseur, Semelle : Permet la couture sur les différents tissus.

Pédale, rhéostat : Vous pouvez utiliser cette pédale pour contrôler la vitesse de la machine et pour commencer à coudre et arrêter de coudre.



TTendeur de fil : le tendeur du fil descend et remonte en synchronisation avec l’aiguille.


CChariot : Il produit un va-et-vient et passe sur chaque aiguille, commandant le maillage et entraînant la formation du tricot.
Il entraîne également le passage des fils de fonture en fonture.

Compteur de rang : Il permet d'accéder à une sorte de compteur bien utile lorsque vous souhaitez réaliser votre patron.



FFonture : Supporte les aiguilles de la machine à tricoter. Une machine à tricoter simple ne dispose que d'une fonture, tandis qu'une machine capable de réaliser divers points en présentera deux.
La fonture placée à l'avant de la machine tricote à l'endroit, tandis que celle placée à l'arrière tricote sur l'envers.



PPoids : Ce sont eux qui tendent l'ouvrage au fur et à mesure de sa conception.
Vous trouverez des poids moyens et d'autres plus grands.

Poinçons : Les poinçons servent à déplacer une maille lors d'une diminution de l'ouvrage ou d'une augmentation. Il en existe de différentes sortes.