Fonctionnement d'une machine à coudre

Fonctionnement d'une machine à coudre


Fonctionnement machine à coudre : le B.A.BA

En 1852, l'américain Isaac SINGER invente la première machine à coudre mécanique, mais elle ne pénètre dans les foyers que dans les années 1900.

La machine à coudre fait un nœud avec deux fils. Plusieurs nœuds forment une chaine qui crée la couture :
 

  • le fil du dessous provient de la canette,
     
  • le fil du dessus vient de la bobine et passe dans le chas de l'aiguille.
     

En cousant, les fils s'entrecroisent en formant un nœud qu'on appelle le point de couture.
 

Aiguille : essentielle au fonctionnement machine à coudre
 

L'aiguille de la machine à coudre est un élément essentiel du fonctionnement de la machine à coudre.

Elle est différente d'une aiguille classique :
 

  • aiguille normale : le fil passe par un chas à une extrémité et la pointe est effilée de l'autre,
     
  • aiguille de la machine à coudre : son trou est situé du côté de la pointe.
     

En plus, l'aiguille possède une rainure d'un côté : il est important que le fil arrive du côté de cette rainure.
 

Fonctionnement de la machine à coudre : le mécanisme
 

La machine à coudre exécute ce que nous arrivons à faire à la main, mais à une vitesse largement supérieure.

Le tissu, placé sous le pied de biche, est entraîné par les griffes vers l'arrière de la machine à coudre : les points se forment.

Le volant de la machine à coudre entraîne plusieurs mécanismes nécessaires aux travaux de couture :
 

  • bouge l'aiguille, ce qui lui permet de percer le tissu puis d'en ressortir,
     
  • déploie le fil de la bobine et le tend de façon à former des points bien serrés,
     
  • fait passer le fil de la canette à travers la boucle précédemment formée,
     
  • les griffes entraînent le tissu ; il est important de laisser ces griffes faire le travail, ne tentez pas d'accélérer le mouvement en tirant le tissu.
     

La machine à coudre mécanique a un entraînement mixte, c'est-à-dire qu'il y a un moteur et une pédale, le rhéostat, à actionner :
 

  • les machines à coudre plus modernes sont à entraînement moteur,
     
  • pour les anciennes machines à coudre, le mécanisme se faisant en pédalant.
     

Machine à coudre : position et mise en route
 

La bonne utilisation d'une machine à coudre repose sur une bonne position et une mise en marche adéquate.
 

Fonctionnement machine à coudre : un bon positionnement
 

Pour travailler dans les conditions adéquates, quelques consignes sont à respecter :

  • asseyez-vous, le dos droit, face à la machine :
    • la chaise doit être à la bonne hauteur, c'est-à-dire placée de façon à ce que vous n'ayez pas à vous courber pour apercevoir vos travaux,
       
    • travailler plusieurs heures dans une position inadéquate entrainerait des douleurs dorsales ou des migraines,
       
  • vous devez vous trouver face à l'aiguille,
     
  • positionnez vos mains de façon à ce que votre main gauche se place près du pied de biche ; vous pourrez ainsi guider le tissu, sans forcer ni tirer

Mise en marche et fonctionnement de la machine à coudre
 

Mettez votre machine sous tension : pour cela, actionnez le bouton marche/arrêt de votre machine.

Si vous possédez une machine à coudre équipée d'une pédale de rhéostat, vous devez appuyer sur cette pédale pour que la machine se mette en marche :
 

  • la pédale de rhéostat fonctionne comme une pédale d'accélération de voiture : plus vous appuyez, plus elle va vite,
     
  • relâchez-la pour ralentir le mouvement.
     

Certaines machines, notamment les machines à coudre électroniques, ont une touche start/stop qui permet de coudre sans avoir à utiliser cette pédale.
 

Éléments des machines à coudre : canette, rhéostat, etc.
 

Le fonctionnement d'une machine à coudre repose sur un mécanisme composé de plusieurs éléments :
 

  • le volant de la machine à coudre : relié au système de piquage, permet de baisser ou lever l'aiguille,
     
  • la canette de la machine à coudre : petite bobine qui se trouve sous l'aiguille et qui dévidera le fil du dessous,
     
  • le boitier de canette ou embase :
     
  • la plaque à aiguille :
     
  • le porte-bobine de la machine à coudre : il se présente sous la forme d'un crochet ou d'une tige sur laquelle on place la bobine de fil, la bobine de fil est enfilée sur la broche porte-bobine de sorte que le fil se déroule dans le sens des aiguilles d'une montre,
     
  • le pied de biche de la machine à coudre ou pied-presseur : maintient le tissu pendant que l'on coud et l'entraîne avec ses griffes, il est de forme et de matériau variables selon le type de pied de biche,
     
  • le rhéostat de la machine à coudre : pédale sur laquelle on appuie avec le pied pour que le moteur se mette en branle.
     

Consommable de la machine à coudre : fil et aiguilles

L'utilisation d'une machine à coudre repose sur :
 

  • l'aiguille de la machine à coudre : elle doit être de bonne qualité pour la réussite de votre ouvrage, les aiguilles de meilleure qualité cassent aussi le plus vite ; cela évite de casser le mécanisme de l'appareil dans son ensemble lorsque le problème est dû à un dysfonctionnement de la machine à coudre,
     
  • les fils à choisir selon le type d'ouvrage :
    • fil de machine à coudre : tissu (coton, laine, soie, synthétique...) et qualité (qualité : épaisseur, glissant...),
       
    • fil à broder de machine. : en viscose, coton ou métallisé, il est beaucoup plus solide que le fil pour la broderie à la main, car il est soumis à une importante pression.

Machines à coudre : entretien nécessaire et réparations

L'entretien d'une machine à coudre est important, il garantit la longévité de la machine et son bon fonctionnement.

Certaines réparations régulières de la machine sont nécessaires ainsi que le changement de certaines pièces détachées de machine à coudre.

Cet article a été ajouté à votre caddie :
xxxx xxxxx xxxxxxxxxxxxx xxxxx xxxxx